Dos de couverture
Regarder à l'intérieur

Fanm sé lanmou

Le contact. L’aventure. La séduction. L’authenticité. Le badinage. La galanterie. Ecrire bousculait les neurones, titillait l’entendement. Ecrire demandait constamment d’être consciencieux, méticuleux, brave. Assidu, vigilant, rusé. J’écrivais, j’écrivais. Fou furieux, claquant le papier blanc. Ce que les gens étrangers à cette passion, ne comprenaient pas. Nous n’avions pas d’autres choix que d’écrire ce que nous étions. Et nos récits prenaient naissance dans tout ce qui nous entourait. Les muses, les muses, les muses. Leurs robes virevoltant sur une piste de danse. Leurs vestes longues. Leurs doigts trempés dans un pot de peinture. Leurs odeurs, si elles étaient agréables. Très vite, toute trace écrite devenait un fétiche. Et nous dégustions tout, presque goulafre, craignant d’en perdre une miette. Une femme, un regard. Des maux, et puis des mots. C’est ainsi que l’écrivain, foudroyé, s’étonnait d’un aller sans retour. Oui, l’amour était voyageur. L’amour était un passager rêveur, celui que nous n’abandonnions pas, ni en temps de guerre, ni en temps de paix.

18.00

20 en stock

UGS : 978-2-36597-255-0 Catégorie :
Masse 50 g
Dimensions 20 x 145 x 200 mm
Auteur

NAIME Tessa

Éditeur

Editions Nestor