L’Économie du Carnaval en Guadeloupe

Très souvent attendu par la population Antillo-Guyanaise, c’est autour de cet évènement populaire que tous amorcent le début d’une nouvelle année cadencée par la magie du carnaval. C’est l’événement culturel et traditionnel qui fait vibrer et danser la Guadeloupe chaque année.
Face à l’investissement des carnavaliers et des collectivités locales, l’objectif de l’auteur est de montrer toute la dimension économique et sociale qui englobe cette fête, en se posant la question, à savoir, comment évaluer la valeur économique et sociale du carnaval en Guadeloupe ?
Sur la base des résultats d’une enquête effectuée, il accorde une importance particulière à l’évaluation de cet actif culturel immatériel tout en sachant que cette manifestation a une caractéristique particulière : elle est totalement gratuite pour le spectateur.
Il illustre et décrit toute l’authenticité historique du carnaval de manière générale avec ses nombreuses mutations dans le temps.
Les lecteurs pourront non seulement explorer l’histoire du carnaval, comprendre la sensibilité économique, sociale et l’impact sur le tourisme qui est à l’actif de cet évènement.
Face à l’importance de la culture et de l’immatériel dans le développement économique social et culturel des pays, le carnaval reste un vecteur essentiel à la valorisation du patrimoine Guadeloupéen.
Agir est la seule justification de l’engagement politique. Je ne conçois pas la politique comme un métier, mais comme un engagement au service de mes concitoyens.
Très souvent attendu par la population Antillo-Guyanais, c’est autour de cet évènement populaire que tous amorcent le début d’une nouvelle année cadencé par la magie du carnaval. C’est l’événement culturel et traditionnel qui fait vibrer et danser la Guadeloupe chaque année.
Face à l’investissement des carnavaliers et des collectivités local, l’objectif de l’auteur est de montrer toute la dimension économique et sociale qui englobe cette fête, en se posant la question, à savoir, comment évaluer la valeur économique et sociale du carnaval en Guadeloupe ?
Sur la base des résultats d’une enquête effectuée, il accorde une importance particulière à l’évaluation de cet actif culturel immatériel tout en sachant que cette manifestation a une caractéristique particulière : elle est totalement gratuite pour le spectateur.
Il illustre et décrit toute l’authenticité historique du carnaval de manière générale avec ses nombreuses mutations dans le temps.
Les lecteurs pourront non seulement explorer l’histoire du carnaval, comprendre la sensibilité économique, sociale et l’impact sur le tourisme qui est à l’actif de cet évènement.
Face à l’importance de la culture et de l’immatériel dans le développement économique social et culturel des pays, le carnaval reste un vecteur essentiel à la valorisation du patrimoine Guadeloupéen.

20.00
Aperçu rapide
Ajouter au panier

La posture passive des personnes âgées

Parfois, nous pouvons penser que les personnes âgées présentant un comportement apathique ne sont plus concernées par le monde qui les entoure ; alors qu’en réalité, elles sont au cœur de la vie.
Cet ouvrage vise à valoriser leur existence et tente de démystifier le regard sur ce public.
L’auteur n’a pas la prétention de dicter la bonne réponse aux lecteurs, il cherche modestement à susciter la réflexion sur la posture passive des personnes âgées.

15.00
Aperçu rapide
Ajouter au panier

Une génération de pères qui assurent

Ce livre fait écho aux souffrances émotionnelles observées par l’auteure dans l’exercice de ses fonctions en établissement scolaire auprès des jeunes. Ces souffrances étaient engendrées par l’absence du père ou par des parents toxiques et avaient souvent des répercussions sur leurs apprentissages scolaires.
Il vient questionner la parentalité, point de départ du développement affectif, psychologique et social de l’enfant (et de l’adolescent) et donc du futur adulte.
Quelle est la place du père dans notre société ? Quelle en est la part de responsabilité de la mère ?

« Une génération de pères qui assurent » est un travail collaboratif avec le jeune photographe Loïc RAPHAEL, dans lequel vous découvrirez les portraits de 13 pères accompagnés de photos.
Il s’agit d’un regard positif et optimiste pour encourager ceux et celles qui pensent ne pas être à la hauteur.
C’est un point de vue guadeloupéen proposé par l’auteure pour interroger, transmettre ou inventer quant à cette thématique. C’est donc une occasion d’échanger entre nous, sur nous et pour nous.
Ce n’est pas un livre-recette mais il peut aider à cuisiner !

18.00
Aperçu rapide
Ajouter au panier

Le dancehall sous un nouveau jour

La débauche sexuelle, la violence, l’homophobie sont des thèmes qui nous viennent à l’esprit quand on entend parler de dancehall jamaïcain. Toutefois, bien que la sexualité et le phénomène de criminalité fassent partie des sujets qui sont traités dans cet ouvrage, Jimmy Coton-Pélagie nous montre le dancehall jamaïcain sous un nouveau jour, en établissant un lien entre ce mouvement musical et la société jamaïcaine, et en abordant des thèmes exclusifs révélant plusieurs aspects du dancehall dont la découverte nécessite des connaissances et un travail de recherche laborieux. Les lecteurs pourront non seulement explorer la société jamaïcaine mais aussi se plonger dans les eaux profondes du dancehall grâce aux analyses pertinentes partagées dans ce livre.

18.00
Aperçu rapide
Ajouter au panier

Le cocu d’Amélie

Si l’amour est infiniment beau, réel dans sa splendeur, magnifique, la haine n’est pas des moindres, car elle est sanguinaire, une méchanceté sans limite, elle n’a pas de qualificatif pour la décrire tellement qu’on ne peut le définir vraiment.
Dans ce récit,  l’auteur présente l’amour et la haine. Ils se rejoignent dans un combat où l’hypocrisie joue un rôle majeur et l’amour est baladé par la haine comme dans un jeu où le gagnant est connu avant même que la partie ne soit engagée.
Il y a une expression qui dit : « Il ne faut pas vendre la peau de l’ours avant de l’avoir tué. » Dans le COCU D’AMELIE, l’ours était déjà dans le filet pour jouer la partie.
Alors, si l’Amour est un jeu, il faudrait sans doute en inventer un autre !
18.00
Aperçu rapide
Ajouter au panier

Le bénévolat dans la vie associative

Suite à  la publication de son premier livre sur la situation du football à Marie-Galante, Bernadette LAPORAL MANDIL s’est sentie investie d’une mission renforçant son souci de privilégier les relations humaines dans le sport. 
Elle veut mettre en avant les difficultés que rencontrent les associations notamment l’implication du BÉNÉVOLAT. 
Elle  considère que, de nos jours, rien ne se fait gratuitement et que le nombre de bénévoles diminue considérablement. Si on ne donne pas une nouvelle impulsion à ce mouvement, pense-t-elle, on court le risque de voir disparaître les associations et d’assister, impuissant, à la mort du sport, notamment. Elle lance un appel à toutes les forces vives, à tous ceux qui refusent la fatalité, qui veulent donner un nouvel élan à toutes les activités sportives pour assurer avec bonheur l’épanouissement de notre jeunesse. 
Elle souhaite vivement que l’analyse qu’elle fait de cette problématique interpelle tout un chacun pour ramener toutes les bonnes volontés au redressement 
de ce qui constitue l’École de la vie. 
20.00
Aperçu rapide
Ajouter au panier

Saint-François, une signature sur la joue du temps

La formule « date et lieu de naissance » intégrée dans tous les documents officiels, sacralise la commune natale dans l’identification de chaque individu.
J’ai considéré donc que tout citoyen de Saint-François devrait bien connaitre la « terre de son nombril », de même que tous ceux qui vivent sur ce territoire. C’est l’objet de ce livre-documentaire qui doit embraser de la belle identité de Saint-François tout esprit curieux et responsable.
Car non seulement la commune porte bien son nom, mais elle est aussi une sublime signature dans la géographie du monde.
« Née d’un passé certes douloureux, devenue fille du monde, exposée au soleil levant qui sans cesse inonde son visage, la commune de Saint-François se veut étoile dans le ciel de la Caraïbe et brandit fièrement son identité. Entre la majestueuse croix de Pointe des Châteaux, le bambou du drapeau de Kâli à Anse à la Barque, le moteur à vapeur de l’ancienne usine sucrière gisant à Dubédou et le monument dédié aux héros de la lutte contre l’esclavage érigé à Bois de Vipart, elle s’étale, lascive et langoureuse, et fredonne l’hymne à la fraternité de son métissage, merveilleux fruit de sang-mêlé… »

28.00
Aperçu rapide
Ajouter au panier

KOLOMBIE 2 : BUMIDOM la vérité

La traite négrière n’aurait-elle servi à rien pour que, 115 ans après l’abolition de l’esclavage, un organisme d’État répondant au nom de BUMIDOM, société commerciale, inscrite au registre du commerce et placée sous la tutelle du ministère de l’Outre-mer et celui de l’économie et des finances, mette en place un système pour vider la Réunion, la Guadeloupe et la Martinique, de toute une partie de leur jeunesse ?
Sous prétexte de lutter contre le manque d’activité qui frappe ces régions, le BUMIDOM va en fait organiser une déportation de ces jeunes vers la France, que d’aucuns dénonceront comme étant un vrai génocide par substitution. Une sorte de traite qui, si elle ne peut être comparée dans sa globalité à ce qui a perduré pendant plusieurs siècles, sous certains de ses aspects, laisse apparaître tout de même certaines similitudes.
L’empire qui perd petit à petit une bonne partie de ses territoires veut museler ceux d’Outre-mer. Les prétextes évoqués sont leur démographie galopante et un chômage endémique. Mais sont-ce vraiment ces faits qui ont motivé le dépeuplement de ces régions ?

20.00
Aperçu rapide
Ajouter au panier

Homme d’argile

Ces nouvelles donnent à voir une Guadeloupe et une Martinique qui se transforment sous le poids de la vie. Les personnages viennent d’horizons différents, mais doivent tous, à un moment donné, faire face à leurs combats.
Qui sont-ils ?
Une adolescente qui choisit d’avorter.
Une femme de gendarme qui veut connaître la Guadeloupe malgré les réticences de son entourage.
Un voyou repenti qui devient médiateur de rue.
Un homme politique aux prises avec la sorcellerie.
Et de jeunes chrétiens qui tentent de rester chastes.
Sous la plume de l’écrivain, on rentre dans leur intimité pour comprendre comment ces personnages négocient les ruptures de la vie. On en ressort grandi car la littérature est là pour construire des ponts entre les hommes et les continents…

12.00
Aperçu rapide
Ajouter au panier

Transmettre l’outre-mer

entre outrages et outrances
Aure Léonide Jeangoudoux nous offre, une fois de plus, un essai documenté pour nous dire les outrages et les outrances qui fondent nos sociétés de l’Outre-mer français.
Un argumentaire centré sur l’analyse critique de nos multiples logiques pour nous aider à mieux penser les liens qui délimitent nos libertés.
Une mission générationnelle, au féminin, sur la recherche de l’Histoire, sur l’obligation de réfléchir les repères de notre imaginaire et nos ambivalences, sur nos pratiques sociales aux confins de la culture du dékatman, et sur l’utopie de l’histoire-géographie.
Un style très concis, enrichi de culture créole et d’humour personnel.

15.00
Aperçu rapide
Ajouter au panier

Faire une différence

Cet ouvrage est un ensemble de réflexions que j’ai mené dans le cadre de conférences, de tribunes libres et de sermons. Certes, elles sont parfois religieuses mais elles évoquent l’engagement citoyen, la solidarité, l’ambition, les cultures urbaines, la politique, les bénéfices de la lecture et la cohésion sociale malgré nos différences. Les personnes sensibles à la spiritualité, peu importe leurs confessions, sauront s’y retrouver mais ceux qui n’ont rien à voir avec la pensée religieuse y trouveront également un intérêt. J’espère que ces réflexions sauront vous encourager à faire une différence au quotidien, là où vous êtes, avec vos moyens pour l’édification d’une société plus forte, plus sereine et plus solidaire.

16.00
Aperçu rapide
Ajouter au panier

Femme Potomitan d’hier – Femme d’aujourd’hui

Née en Guadeloupe, je pars comme beaucoup de jeunes de mon époque en Métropole poursuivre des études universitaires.
Préoccupée très tôt par les relations humaines et les problématiques qui s’y rattachent, j’opte pour une orientation juridique.

Une maîtrise en Droit des Affaires obtenue à l’Université d’Aix-Marseille III m’a appris à être dans le questionnement.
De retour en Guadeloupe, je suis embauchée dans une filiale d’un grand groupe américain. Manager opérationnel dans cette entreprise pendant 9 ans, j’ai été confrontée de près à la dimension humaine de toute organisation et à l’importance des relations interpersonnelles, gage de réussite.
Je suis assoiffée de connaissances, d’apprentissages, d’enrichissement, de nouveautés, de rencontres. Et c’est ainsi que la femme d’ambition et de challenges que je suis obtient un MBA (Master Business of Administration) avec l’université de Sherbrooke au Canada. Je suis confortée dans ma recherche de l’excellence.
Aujourd’hui, Consultante-Formatrice en compétences comportementales, je mets mon expertise, mon savoir-faire, mon savoir-être, ma passion et mon énergie au service de (futurs) professionnels désireux de donner le meilleur d’eux-mêmes.
Femme active, bien dans son époque, je m’appuie sur mon passé, mon vécu et mon héritage pour me construire et me projeter dans l’avenir. Toujours à la recherche de compréhension et de sens, ma place en tant que femme au sein de la société qui est la mienne m’interpelle et me pousse à la réflexion.

18.00
Aperçu rapide
Ajouter au panier